Le reveil

Je reprends peu à peu connaissance. Ma tête me fait mal… Je réalise que je ne suis plus dans la rue, mais dans un appartement inconnu. La vision un peu floue, j’essaie de regarder autour de moi. L’appartement est loin d’être moderne, bien qu’il ait surement été rénové à de nombreuses occasions. Je suis allongé sur un canapé, on m’a enlevé mes vêtements, et je vois un lit avec un homme, fin, les cheveux longs et roux, plutôt mal rasé. L’homme se réveille et remarque que je l’observe. Je l’interroge, un peu paniqué :

« -Où suis-je? Qui êtes-vous?!

-Je suis Marc Dubois, je rentrais du travail quand je vous ai vu sur le sol, on vous a surement agressé. Je vous ai ramené chez moi, vous êtes en sécurité ici.

-Mais… On est où ICI?!

-Mon appartement? Oh.. Non… Vous ne savez pas où vous êtes? Comment vous vous appelez?

– Je m’appelle Arnaud Simons. Et non, j’ignore totalement où je suis…

– Et bien, Arnaud Simons, vous êtes de l’autre coté du mur, dans le ghetto, ou j’ignore comment vous appelez cet endroit ! Vous ne savez pas comment vous êtes arrivé ici? Je comprends que vous soyez un peu dépaysé ! Ça ne doit pas ressembler à votre quotidien hein? »

Je ne comprends absolument rien à cette conversation.

« -Mais de quoi parler vous?!

-Vous… Vous ignorez vraiment où vous êtes? Vous ne savez pas ce qu’est cet endroit?!

– Je n’en ai aucune idée… Quel mur?

– Comment etes-vous arrivé ici alors?

– Je travaille dans une entreprise de transport, je travaille en ce moment, avec un scientifique, le docteur Leming, sur un projet de téléportation. J’ai voulu le tester, et…

– La téléportation?! Mais vous ne saviez pas qu’on existait?!

– Mais qui?!

– Ecoutez, je ne suis peut-etre pas le mieux pour vous expliquer… Je suis vraiment désolé, je dois aller chez un client. Il saura surement quoi faire. J’ai laissé vos vetements dans un coin, ils sont abimés, sales, et peu communs ici. Evitez de les porter, prenez plutot les miens. Vous pourrez vous promener plus facilement, mais n’allez pas trop loin, vous risqueriez de vous perdre ou de faire de mauvaises rencontres. N’hesitez pas à vous servir si vous avez faim. J’espere rentrer vite avec des reponses à vous donner ! »

Marc Dubois me laisse seul. Ce n’est peut-etre pas plus mal. Ma tête me fait toujours un peu mal, et je me sens perdu. J’ai du arriver là en parametrant mal la machine. Mais elle fonctionne ! En d’autres circonstances, j’aurais pu être soulagé. Mais je suis maintenant perdu dans un endroit inconnu. Les choses ici ne ressemblent en rien à ce que je connais. J’espère que Marc aura rapidement des réponses à me donner…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :